Analyse de tableau de peinture

Simon VOUET - Portrait de Louis XIII

Voici un tableau d'une commande officielle du roi Louis XIII à son premier peintre. Il s'agit pour Simon Vouet de réaliser un portrait ayant pour idée de réunir les royaumes de France et de Navarre avec la symbolique de deux allégories. Mais au beau milieu de tant de convenances, vous êtes peut-être intrigué comme moi par ce curieux et improbable index royal qui attire visiblement l'attention. Je me suis demandé quelle mouche avait piqué le peintre officiel du roi qui, en aucun cas, ne doit manquer de respect à son protecteur, et se doit de le magnifier pour asseoir son image de monarque.

Analyse Simon VOUET - Portrait Louis XIII les lignes de regard sur le curieux index.

VOUET Simon - Portrait de Louis XIII  - 1634 - Louvre - photo gm

Le prolongement de la ligne horizontale passant par l'œil droit du roi vient pointer le bout de ce curieux index. Index qui est le deuxième point de référence des peintres pour leur composition. Est-ce une volonté de Vouet pour appuyer un propos qui reste à déchiffrer ?

Capture d’écran 2019-11-04 à 10.29.38.pn

La ligne de regard de l'œil droit pointe le curieux index royal.

Continuons avec les tracés de regard des deux femmes, symboles allégoriques de la France et de la Navarre :

Capture d’écran 2019-11-04 à 12.10.31.pn

Tracés du regard de l'allégorie de la France

Capture d’écran 2019-11-04 à 14.19.18.pn

Tracés du regard de l'allégorie de la Navarre plus les angles de 9° en bleu et 36° en jaune des deux femmes.

Pour l'allégorie de la France à gauche, sa ligne de regard horizontale pointe l'index royal tandis que sa verticale pointe l'autre index royal. Notons que la ligne de regard de cette femme rejoint en haut celle du roi sur le bord du cadre.

Pour l'allégorie de la Navarre, son regard pointe l'œil gauche de Louis XIII tout en passant par son pouce.

Enfin, en traçant les angles de regards (bleus à 9° et jaune à 36°), on conclue facilement que les deux allégories sont en accord avec le roi qui semble conduire ses deux royaumes au doigt et à l'œil !

CONGRUENCES AVEC D'AUTRES TECHNIQUES

GRILLE HARMONIQUE DES ½ MÉDIANES

Cette grille tracée ci-dessous en blanc installe les grandes masse de la composition : le roi dans la pointe centrale, les deux femmes inclinées selon les ½ médianes, le rideau qui en suit également l'inclinaison.

On remarque alors que la ligne horizontale de regard du roi vient cibler précisément au bas du cadre la pointe de ces demi-médianes.Tracés qui semblent indiquer que le roi veille à l'équilibre de son pouvoir.

LIGNE NARRATIVE DU BÄTON

En prolongeant la ligne du bâton tenu par le roi, son axe croise en un point où se rejoignent les regards du roi et de la Navarre.

Analyse portrait de Louis XIII par VOUET, grille harmonique et oblique.

L'analyse de cette composition ne s'arrête pas là ! Vous pourrez matérialiser comment la France et la Navarre sont guidées par le roi, par exemple en traçant les parallèles au bâton et en vous arrêtant sur les points de la première règle : œil, index, pouce, genou, etc...

Travail protégé par un copyright ©guymauchampU79J1B9 et un dépôt à la SGDL Paris