Les différentes perspectives picturales

La perspective ça ne montre pas seulement, ça pense.

Hubert Damisch (1)

Vous trouverez dans ce chapitre des perspectives, 6 pages :

Perspective 1  - Perspective 2 - Perspective avec Fra Angelico - Perspective narrative avec Léonard De Vinci -

Perspective singulière avec Beruguette -  Perspective ludique

Je ne parlerais pas ici de toutes les formes de perspectives déjà parfaitement décrites par les spécialistes, comme la perspective cavalière, la perspective de profondeur, la perspective atmosphérique faite de dégradés de couleurs, etc.

Toutes les personnes s'intéressant à l'art pictural ont entendu parler de la perspective, même sans en connaitre les détails. Le principe d'une représentation de la profondeur avec une ligne d'horizon et un point focal est un acquis pour tous. 

La perspectiva artificialis, a été inventée et démontrée par l’architecte et peintre florentin Filippo Brunelleschi en 1415.

Je souhaite seulement aborder ici la perspective dessinée en deux dimensions d'une architecture réelle en trois dimensions.

Toutefois la connaissance bien installée de cette technique, mais si peu vérifiée avec rigueur sur les tableaux, a conduit à passer à côté de messages insoupçonnées de la part de certains peintres de la renaissance pour qui l'aspect narratif était plus important que le respect d'une technique. 

Mis à part la perspective aérienne et la perspective de profondeur, ainsi qu'un genre minoritaire que je qualifierai de perspective ludique, il y a, selon mes recherches, trois types de représentation en 2D des volumes dans la peinture ancienne  :

1 - Perspective empirique

Bien qu'il y ait une volonté de représenter l'espace, les lignes de fuites sont approximatives, il n'y a pas de ligne d'horizon.

Ci-dessous, un cratère grec des Niobides (IV° av J.C.) , et Van Der Weyden (1399 - 1464), semblent tâtonner sans avoir de règle précise.

Cette perspective qui est nommée en latin "la vue traversante", permet de retracer à rebours la composition du peintre. On voit bien alors que les lignes de perspective ne répondent pas à une technique rigoureuse

Art grec - Cratère des Niobides - Louvre
Van der Weyden pas de perspec_edited.jpg

Perspective empirique avec un cratère peint des Niobites - IV° av J.C.  - et avec Van der  Weyden - 15° siècle.

2- Perspective linéaire

La technique géométrique de Bicci pour la représentation de l'espace est parfaite : les lignes de fuite (en bleu pour le ciel, en vert pour la terre) convergent toutes sur un seul point focal qui détermine une ligne d'horizon.

La première explication géométrique et mathématique de la perspective est donnée par Léon Battista Alberti (1406-1472) dans son traité De Pictura (1435).

BICCI Perspective monofocale

3 - Perspective narrative

Il ne s'agit plus à proprement parler d'une technique rigoureuse, mais plutôt d'un mode d'expression qui se joue des règles rigides pour donner à ressentir d'autres dimensions.

Par exemple le peintre Del COSSA utilise une technique en cours à son époque avec deux lignes d'horizon, une pour le ciel (bleu), une pour la terre (vert). L'idée était de ne pas se limiter à la technique et de l'enrichir afin de nourrir le propos de l'œuvre. Ici l'idée serait d'établir un lien entre le ciel et la terre, entre le spirituel et l'humain avec la naissance d'un être divin symbolisé ici par la colonne.

Voir la page : Voir lentement avec l'escargot. 

Je vous propose de débuter cette exploration de la perspective narrative à la page suivante :

LA PERSPECTIVE NARRATIVE 1re partie

avec l'Annonciation du peintre Raphaël.

DEL COSSA, Annonciation, perspective narrative à deux lignes d'horizon.

1 : Hubert Damisch - L'origine de la perspective - 2012 - Flamarion, Paris