Iconographie de l'ivresse

L'ivresse mystique avec Caravage

Le Bacchus de Caravage montre une grande maitrise de la composition et de la lumière. Mais pas seulement, car il a aussi glissé des éléments mystérieux qui interrogent le regard quelque peu assoupi de ce personnage déguisé en dieu païen.

Bacchus est le dieu du vin, de l'ivresse, des débordements (notamment sexuels), ainsi que de la nature. Il est représenté ici avec ses attributs : le raisin et la patère (coupe peu profonde).

On peut noter aussi que Caravage connaissait l'usage de la représentation du vin incliné. En effet, cette iconographie spéciale qui cherche à faire ressentir une certaine notion de l'ivresse est visible avec le vin non horizontal dans la coupe tenue en main et également dans la carafe sur la table.

Autre détail intéressant : dans la carafe on peut distinguer le reflet du peintre (1) sur la surface du vin. Caravage a glissé là son autoportrait de façon subliminale, sur le vin, comme pour rajouter une épaisseur au mystère de l'ivresse mystique suggéré dans cette scène.

Et que dire du geste de son compagnon qui pose pour lui, avec son index ostensiblement enfoncé dans un nœud de velours noir ?

Caravage - Bacchus - 1590_ - Uffizi - ph

Caravage - Bacchus - 1590? - Uffizi - Photo Guy Mauchamp

La surface du vin dans la patère est légèrement inclinée d'un seul degré alors que dans la carafe le vin est nettement inclinée à 4°. Je parle là des degrés d'angle d'inclinaison et non du taux d'alcool dans le vin, vous l'aviez compris ;-)

Démonstration de visu avec une ficelle montrant l'inclinaison du vin devant le Bacchus de Caravage aux Uffizi Florence.

Caravage, Bacchus, le vin incliné dans l

Caravage - Bacchus - Le vin incliné dans la patère et dans la carafe.

Mais vérifions si ces inclinaisons correspondent bien à une composition voulue par le maître du clair-obscure.

Ci-dessous, la ligne de regard de l'œil gauche se cale entre la grille harmonique dorée (repère en jaune orange) et la grille du carré terre (repère en vert). Ce regard se confirme avec un marqueur avec la ligne de regard à 9° (en bleu) qui pointe le bout d'une branche de vigne. Une autre ligne de regard à 18° (en bleu foncé) vient se caler au bord du format sur la ligne inclinée du vin dans le cratère.

Caravage - Bacchus - le regard posé sur

Caravage - Bacchus - relation du regard avec le vin incliné dans la patère.

Ci-dessous, la ligne de regard à 36° (en jaune) s'appuie sur le vin incliné à 4° de la carafe sur le bord du format.

Caravage - Bacchus - la ligne de regard

Caravage - Bacchus - relation du regard avec le vin incliné dans la carafe.

Bacchus, dieu de l'ivresse a bien l'œil sur l'aspect enivrant du vin avec ses deux regards sur les lignes inclinées du vin. Mais avec son regard calé sur la grille dorée et sur le carré terre, l'alcool ne semble pas être qu'une simple satisfaction hédoniste, permettrait-il aussi de passer par la porte dorée de l'ivresse mystique ?

1 : je suis désolé de ne pouvoir mieux vous montrer ce reflet dans le vin tant il est fondu dans la couleur sombre.

N'hésitez pas à laisser votre commentaire, vos questions en pied de page, mon plaisir est de pouvoir échanger avec vous sur la composition picturale. Merci.

Guy MAUCHAMP

 

Travail protégé par un copyright ©guymauchampU79J1B9 et un dépôt à la SGDL Paris.