Analyse de tableau de peinture

Eugène Delacroix - La liberté guidant le peuple

Delacroix, La liberté guidant le peuple,

Eugène Delacroix - La liberté guidant le peuple - 1831 - Louvre - photo Guy Mauchamp

Eugène Delacroix écrivit à son frère en débutant ce célèbre tableau : "J'ai entrepris un sujet moderne, une barricade, et si je n'ai pas vaincu pour la patrie au moins peindrais-je pour elle".

La puissance et l'originalité de cette scène de la révolution française de 1830 l'ont imposé dans l'imagerie populaire comme celle de la liberté en marche qui est devenu une véritable icône nationale.

Cette œuvre est une composition très riche, dynamique et mouvementée. Elle a fait usage de plusieurs techniques de composition. Aussi détaillons-la en débutant par les premiers gestes de composition : les grilles harmoniques, puis nous verrons les lignes narratives verticales et horizontales, les lignes obliques parallèles, et enfin les regards des personnages.

Les grilles harmoniques

Delacroix aurait bien fait un large usage des grilles harmoniques puisqu'il est possible d'en dégager trois qui conditionnent l'emplacement de 13 points de la première règle de composition. Il s'agit de la grille des carrés ciel (en bleu) et terre (en vert), la grille des demi-médianes (en blanc), et de la grille des demi-bissectrices (en gris).

Delacroix, Liberté guidant le peuple,

Eugène Delacroix - La liberté guidant le peuple - Les grilles harmoniques de composition

D'autre part la grille des demi-médianes fait ressortir une organisation horizontale de la composition :

La partie supérieure avec le visage de Marianne, le drapeau français et les armes sur fond de fumées des combats,

la partie centrale avec le peuple révolté, l'enfant criant et un grand nombre d'armes,

la partie inférieure avec les morts au combat.

Delacroix,_Liberté_guidant_le_peuple,_g

Eugène Delacroix - La liberté guidant le peuple - La grille harmoniques des demi-médianes

Les lignes verticales et horizontales

Les lignes verticales et horizontales ont  été utilisées pour relier les points des personnages avec le drapeau et les armes :

Delacroix, La liberté, lignes verticales

Eugène Delacroix - La liberté guidant le peuple - composition avec les verticales et horizontales

Les lignes obliques parallèles

Delacroix a fait usage de plusieurs obliques pour offrir une sensation visuelle de friction et de conflit. Au delà de l'aspect visuel, Delacroix relie à nouveau les points des personnages avec le drapeau et les armes. Notons sur deux parallèles la présence de deux "marqueurs" avec la pointe du drapeau et la pointe du bonnet de Marianne.

Delacroix, La liberté, obliques parallèles du drapeau

Eugène Delacroix - La liberté guidant le peuple - Les parallèles à l'oblique maitresse de la hampe du drapeau.

Ci-dessous les obliques parallèles du fusil de Marianne. Cette oblique maitresse pointe l'orteil de Marianne en marche vers la liberté.

Dealcroix, La liberté, Les obliques du

Eugène Delacroix - La liberté guidant le peuple - Les parallèles à l'oblique maitresse du fusil de Marianne.

Il y a encore plusieurs obliques parallèles à retrouver dans cette composition mouvementée.

Je vous propose de retrouver vous même les parallèles à l'oblique maîtresse du fusil tenu en main par l'homme au haut de forme.

Delacroix,_La_liberté,_oblique_maitress

Eugène Delacroix - La liberté guidant le peuple - L'oblique maitresse du fusil de l'homme.

Lorsqu'on superpose les lignes obliques retracées ci-dessus, les enchevêtrements sont très riches et complexes :

Eugène Delacroix - La liberté guidant le peuple - Toutes les obliques de composition.

Les regards des personnages

LES REGARDS DE MARIANNE

Marianne est principalement concernée par son drapeau qu'elle brandit en regardant son pouce (sa volonté), les armes des révolutionnaires et sa marche en avant avec son pied et celui de l'enfant qui franchissent la barricade.

Delacroix, La liberté, Les regards de M

Eugène Delacroix - La liberté guidant le peuple - Les regards de Marianne.

LES REGARDS DE L'ENFANT

Les regards de l'enfant sont tout à fait congruents avec ceux de Marianne : il regarde essentiellement le drapeau républiquain et les armes alors que sa bouche ouverte (la seule de la scène) semble crier "aux armes citoyens..."

Delacroix,_La_liberté,_regards_de_l'enf

Eugène Delacroix - La liberté guidant le peuple - Les regards de l'enfant.

N'hésitez pas à laisser votre commentaire, vos questions en pied de page, mon plaisir est de pouvoir échanger avec vous sur la composition picturale. Merci.

Guy MAUCHAMP

Travail protégé par un copyright ©guymauchamp U79J1B9 et un dépôt Légal à la SGDL Paris.