PERSPECTIVE LUDIQUES

Quelques artistes ont eu plaisir à jouer avec les règles ou avec la technique rigoureuse de la perspective en proposant une vision inhabituelle ou ludique. 

Léonard de VINCI

Dans un carnet de notes de Léonard de Vinci, le "Codex Atlaticus" datant de 1485, le portrait d'un jeune enfant et un œil sont dessinés en anamorphose de telle façon qu'il faut les regarder de la droite en inclinant la surface du papier. Le dessin reprend alors une forme "normale".

Cette technique est une aberration de la technique de perspective que l'on peut observer soi-même les soirs d'été lorsque l'ombre portée de notre silhouette s'allonge démesurément sur le sol. 

Léonard de Vinci - Dessins anamorphosés - 1485 - Codex Atlanticus - 

Hans HOLBEIN le jeune

Hans HOLBEIN Le Jeune est connu grâce à ce double portrait énigmatique intitulé  "les ambassadeurs" qui montre une image anamorphosée. Lorsque l'on se déplace sur la gauche du tableau, l'image d'un crâne humain se révèle alors.

HOLBEIN Le Jeune - Les ambassadeurs - 1533 - National galerie, Londres

Le crâne vu de biais du côté gauche du tableau.

M.C. ESCHER

Il serait regrettable de ne pas mentionner un artiste qui a délibérément joué avec l'illusion que peut offrir la perspective linéaire. A partir ce cette technique de représentation, il est en effet possible de créer  des aberrations graphiques qui jouent avec nos perceptions visuelles. 

Le maître en la matière est incontestablement Cornelis ESCHER, un graveur sur bois néerlandais au style et à l'humour sans égal.

M.C. ESCHER - Relativité - 1953

M.C. ESCHER - La chute d'eau - 1953