Lignes verticales et horizontales

La droite verticale et l'horizontale nous sont imposées par notre notion d'équilibre.

Paul Sérusier - ABC de la peinture - 1921

Léonard de Vinci décrit cette technique des lignes de composition dans le carnet de notes au chapitre 38 du Traité de la peinture :

"il faut tenir de la main un fil avec un plomb suspendu pour voir les parties 

qui se rencontrent sur une même ligne"

Comme le dit Paul Sérusier, ami de Gauguin, de par notre stature humaine, la verticale conditionne à la fois notre vue et notre pensée. 

Par ailleurs, dans une œuvre dessinée à l'intérieur d'un format carré ou rectangulaire, les bords du cadre influencent particulièrement notre vision. C'est pourquoi les peintres apportent une attention particulière à ces lignes verticales et horizontales.

 

Un simple fil à plomb permet de les tracer et pour notre recherche, de les remettre en évidence dans la composition. L'usage de cet outil placé devant une œuvre permet de ne pas être faussé par ce même travail sur ordinateur dont les photos sont très souvent déformées par les optiques.

Recherche de lignes verticales au fil à plomb -

Uffizi Florence - Photo Marie Fleith.

Comment fonctionnent les verticales et horizontales ? 

C'est encore à l'aide de la première règle de composition qu'on relie les points de références, yeux, index, pouces, talon, nez, bouche, etc par des lignes verticales et des lignes horizontales.

Ces lignes de composition apparaissent en violet sur la Vierge au Rocher de Léonard De Vinci. Elles relient étroitement les actions des quatre personnages.

DeVINCI Vierge au rocher, Analyse des verticales et horizontales

Léonard De VIinci - La vierge au rocher (détail) - 1486 -  Louvre - photo tracés©gm

DADDI Crucifixion Analyse lignes de composition

Daddi - Cruxifiction - 1325 - National galerie

Le sens narratif

 avec Gustave Courbet  

Ces lignes de composition ne sont pas qu'une simple règle esthétique. Elles peuvent revêtir un sens narratif dès que le peintre les compose en lien avec le thème de son œuvre.

Ainsi avec ces Demoiselles des bords de Seine de Gustave COURBET, le thème général serait le calme et le repos. Or il se trouve qu'il n'y a que des lignes horizontales et aucune ligne verticale qui puisse réponde à la règle des lignes narratives.

 Ce choix de composition horizontale semble soutenir la sensation de repos et de tranquillité.

COURBET, Demoiselles bord seine, analyse de composition horizontale

Gustave Courbet - Demoiselles des bords de Seine - 1857 - Petit Palais - photo tracés©gm

avec Rogier Van Der Weyden

Les verticales partent des points de référence de l'ange pour passer par les yeux et les doigts de Marie et Jésus.

Certaines de ces verticales pointent jusqu'à trois points, ce qui  laisse de nouveau peu de place au doute.

Cette composition semble illustrer la parole biblique annonçant que ce qui est au ciel et comme ce qui est sur la terre. Avec ces verticales, le lien ciel-terre est ici une évidence.

Rogier Van Der Weyden - Madona Duran - 1440 - Prado

Avec Lucas Cranach

Ce maître de la Renaissance allemande illustre à la perfection l'idée de mettre en relation sur des lignes verticales et horizontales, les 12 points symboliques du corps des personnages (première règle de composition).

Avec ce petit panneau de Lucas Cranach,  le fil à plomb tombe sans état d'âme depuis l'œil de la femme du milieu sur l'index de la femme de droite, puis sur le nombril, puis le genou et enfin l'orteil. Soit cinq points alignés sur une même ligne.

La composition réalisée avec cette verticale narrative laisse peu de place au hasard !

Les lignes verticales partant des yeux et des doigts conditionnent de nombreux autres points des trois femmes. Ces relations évoquent plutôt la sensualité et la sexualité.

Lucas CRANACH Les 3 grâces, Analyse de composition avec les verticales et horizontales

Lucas Cranach - Les Trois Grâces - 1530 - Louvre -

photo tracés©gm

Avec Rogier Van Der Weyden

Avec cette mise au tombeau du Christ de Rogier Van Der Weyden, les nombreuses lignes horizontales et verticales conditionnent les points de la première règle ainsi que plusieurs détails du décor.

Van der WEYDEN, Mise au tombeau, Analyse des verticales et horizontales

Rogier Van Der Weyden - Mise au tombeau - 1450 - Offices.

N'hésitez pas à laisser votre commentaire, vos questions en pied de page, mon plaisir est de pouvoir échanger sur la composition picturale. Merci.

Guy Mauchamp

Travail protégé par un copyright ©guymauchamp U79J1B9 et un dépôt à la SGDL Paris.