Les preuves des tracés de composition

Preuves écrites et théoriques

EN COURS DE REDACTION.....

Je dispose de quelques preuves, peu nombreuses, mais qui accréditent suffisamment mes théories sur les règles et techniques de composition.

Dans une recherche historique il y a plusieurs sortes de preuves qui valident la théorie :

LES PREUVES ÉCRITES sont les plus importantes pour un historien. Ce sont les textes écrits anciens que l'on va tenter de recouper si on dispose de plusieurs sources congruentes .

LES PREUVES MATÉRIELLES sont très discrètes mais directement visibles sur certains tableaux, bois ou toile, à l'œil nu, ou par photos rayons X et infra-rouge, ceci selon plusieurs sources officielles.

La grande discrétion des preuves écrites et matérielles pose la question d'un secret installé par les peintres au sujet de la composition picturale. Cette question restera a élucider par les historiens de l'art car cela ne fait pas partie de mes compétences.

LES PREUVES THÉORIQUES

Preuves écrites

p254 que CENNINO CENNINI à ecrit « le livre de l’art » 1435 : «  Prends bien toutes les mesures, battant avec un fil pour diviser tes espaces et prendre les milieux... »

Ce qui attesterait que les peintres utilisaient au XV° des fils avec de la craie pour faire leurs tracés.

Ces tracés effectués au charbon ou fusain sont recouverts avec de l’ocre puis le charbon est ensuite éliminé avec une plume d’oie

Jacques Villon, membre du "groupe de la section d'or", écrivait au sujet des grilles harmoniques de composition :

"Dans le chaos pictural de ces dernières années, où la libération exacerbée de l'instinct individuel atteint la frénésie, vouloir reconnaître les disciplines harmoniques qui, à toutes époques, ont servi secrètement de bases à la peinture pourrait sembler une folie.

Mais cette folie est une sagesse. Un savoir nécessaire pour qui veut peindre. et nécessaire pour qui veut regarder. La charpente d'une œuvre, c'est aussi sa poésie la plus secrète - et la plus profonde."

Preuves par les recoupements théoriques

Ce qui constitue une preuve d'existence des tracés de composition est le fait qu'une hypothèse observé sur de nombreuses peintures se confirme en une thèse (une règle ou une technique de composition) qui puisse être dûment vérifiée et reproductible par tout le monde. Ensuite, lorsqu'il y a plusieurs plusieurs thèses de posées, on peut induire l'hypothèse qu'il y a un fonctionnement congruent entre ces différentes thèses. Nous passons alors à un niveau supérieur de compréhension.

Par exemple la technique des lignes de regard fait appel pour son fonctionnement au trois règles de base de la composition.

N'hésitez pas à laisser votre commentaire, vos questions en pied de page, mon plaisir est de pouvoir échanger sur la composition picturale. Merci.

Guy MAUCHAMP

Travail protégé par un copyright ©guymauchamp U79J1B9 et un dépôt Légal à la SGDL Paris.